Conservatoire de musique | Audrey Levassort et des élèves nous répondent

  • Abraham Bosse 1638 (2)
    Abraham Bosse 1638

Cette saison, la récente Scène des Nouveautés installée dans le foyer du Théâtre de Chelles accueille des avant-spectacles. Vendredi 10 novembre, des élèves du Conservatoire de musique Marne et Chantereine se produiront et vous proposeront un répertoire de musiques anglaises des XVIe et XVIIe siècles pour vous mettre dans une ambiance shakespearienne avant Richard II.

Nous avons posé quelques questions à Audrey Levassort, professeure de flûte à bec au département « Musique ancienne » du conservatoire de musique Marne et Chantereine.

Quel(s) instrument(s) pratiquez-vous ? Qu’est-ce qui vous a amené à pratiquer cet(ces) instrument(s) ?

Je joue de la flûte à bec, c’est-à-dire des instruments qui vont de la flûte sopranino (15cm) à la grande contrebasse en do (2m). J’ai commencé la flûte dans une école de musique alors que j’étais enfant, passionnée par la possibilité de jouer toutes sortes de mélodies, de pouvoir parler et raconter en soufflant dans ces pièces en bois de formes, de couleurs et de tailles différentes.

Parlez-nous, en quelques mots, de votre passion pour la musique ancienne.

Après cette première découverte de la joie de jouer de la musique en ensemble, la prise de conscience de la richesse de ces musiques dites anciennes est venue plus tard, lors de mes études supérieures : le style de chaque époque et pays, les ornements spécifiques à chaque auteur, les variétés d’articulations, les phrasés et l’expression musicale,… Cette passion de la musique ancienne, c’est aussi le plaisir d’essayer de comprendre comment elle était jouée, à travers l’étude des partitions et des traités conservés dans des manuscrits ou des éditions d’époque, afin d’en transmettre au mieux la sensibilité et l’expressivité.

Grâce à une équipe de collègues investies qui s’associe à cette démarche de transmission, le département de Musique Ancienne du conservatoire de musique Marne et Chantereine, propose des cours de clavecin et épinette, flûte à bec, cornet à bouquin, viole de gambe, de luth et théorbe, traverso, et permet ainsi aux élèves la redécouverte de ces répertoires (Moyen-Age, Renaissance, Baroque, Classique, Contemporain) et de ces sonorités riches et variées.

Que pensez-vous de ce rapprochement entre musique et théâtre, notamment à l’occasion de ce concert d’avant-spectacle qui sera suivi par la représentation de Richard II ? 

Le rapprochement entre la musique et le théâtre est une belle occasion d’appréhender plus spécifiquement l’esthétique d’une période donnée, un enrichissement pour l’interprète et le spectateur. En l’occurrence, ce concert précédant la représentation de Richard II a permis aux grands élèves du conservatoire de musique Marne et Chantereine d’approfondir la musique anglaise XVIème et XVIIème siècles dans les genres aussi variés que le Lute song, le Consort song, la chanson à boire, les danses, et la musique de scène : une manière pour nous d’écouter le monde de Shakespeare.

—————————————————————————————

Louna, une élève de 11 ans, qui jouera vendredi, se présente.

« Bonjour,

Je m’appelle Louna . J’ai 11ans. Je joue de la flûte à bec  avec Eva (ndlr : Eva Godard, professeure de flûte à bec et cornet à bouquin) depuis bientôt 4 ans. J’ai voulu en faire car mon père en faisait étant enfant. A la base, j’aime bien la musique classique. Avec la flûte à bec j’ai découvert la musique ancienne qui m’a bien plu. J’aime aussi  jouer les génériques de film comme Le seigneur des anneaux. Je trouve ça intéressant de rapprocher la musique et le théâtre . »

—————————————————————————————

Hervé Laplaize, un élève adulte qui chantera vendredi soir et qui a, par ailleurs, étudié également la flûte à bec au conservatoire nous a donné son ressenti :

« Je vais faire court : La musique, c’est beau. La musique ancienne, c’est souvent magnifique. Pour moi, c’est détente et harmonie, ce qui est nécessaire à notre humanité pour vivre ensemble. »

Mentions

Le concert sera assuré par les élèves du département « Musique ancienne » du conservatoire de musique Marne et Chantereine :

Yuli Bayeul et Alexandra Provost au luth, Marie Magnant et Diego Posado à la viole de gambe, Elise Bézout, Andréa Charles, Elisabeth Drobot et Guillaume Rebeyrol à l’épinette, Magali Arnaud, Christine Bouget, Erell Dhaisne, Agnès Groix, Louna Painvin et Catherine Szmulewski aux flûtes à bec, Elise Bézout, Corinne Bride, Andréa Charles, Elisabeth Drobot, Shirley Farescour, Hervé Laplaize et Francine Lebeau à la voix

Et leurs enseignantes : Claire Antonini (luth et consort vocal), Françoise Enock (viole de gambe), Elena Bayeul (clavecin et consort vocal), Eva Godard et Audrey Levassort (flûte à bec et broken consort)