Exposition – Urbains ordinaires

  • Urbains ordinaires
    Urbains ordinaires
  • NEW YORK CITYAVRIL 2013QUARTIER DES AFFAIRESWALL STREET
    NEW YORK CITY AVRIL 2013 QUARTIER DES AFFAIRES WALL STREET

On vous donne rendez-vous la 20 janvier à 18h30 pour découvrir l’exposition de photographies de Frédéric Desmesure.

Nos histrions préférés, Amélie Jalliet et José Pereira, vous proposeront un vernissage décalé.

Voir, regarder, analyser les images : la vision est désir de sens, de sensations. Frédéric Desmesure s’emploie donc à voir. Il utilise la photographie pour ce qu’elle est, pour son acuité (toujours sidérante) à faire voir le monde. Son monde qu’il fabrique par le regard autant qu’il est fabriqué par lui. Plus prosaïquement, il s’interroge sur les humains… et le monde. Il développe une photographie documentaire existentielle, en premier lieu pour lui : vivre, apprendre, comprendre, puis – si possible – traduire le flot de ses images collectées et d’émotions absorbées pour partager in fine un point de vue.

Les Urbains ordinaires ont été réalisés dans plusieurs villes d’Europe, puis au Japon, au Maroc et enfin dans la ville des villes, à New York. Les centres-villes occidentaux (ou par assimilation) sont le lieu et l’esprit d’une mondialisation, d’une société de la consommation où l’illusion et l’apparence posent leurs règles.

Vingt ans à photographier le spectacle vivant lui ont appris à distinguer trois éléments incontournables, trois dimensions avec lesquelles le metteur en scène, le chorégraphe fabriquent leur œuvre : la scène, le décor et les artistes. Frédéric Desmesure utilise ce même système en trois points et de manière frontale : il reconnaît et capte une mise en espace éphémère et signifiante dans le chaos de l’agitation urbaine.

Vers une conscience du monde, c’est devenir pleinement spectateur de la vie, sentir et ressentir le flux du temps, lire et vivre les scènes qui défilent devant nous, contempler la beauté sans cesse en mouvement, en construction et destruction. Jouir de toutes ces sensations puis figer ces émotions en un seul clic, voici ce que le photographe souhaite partager avec nous.

Pour faire suite à la série Urbains ordinaires, Frédéric Desmesure travaille actuellement sur un nouveau projet. Toujours pour mettre en avant des manifestations de la mondialisation, il s’intéresse cette fois-ci aux centres commerciaux en France le dimanche. La grande distribution représente en surface plus de 40 millions de mètres carrés en France. Une fois débarrassées des humains et de leurs véhicules, ces architecture et décors artificiels du grand commerce offrent aux entrées et sorties des villes des visions parfois surréalistes. Le dimanche, il est bon de se promener dans ces no man’s land des marchands du temple, entre fiction et documentaire.