Escape game – Pourquoi je n’ai pas porté plainte

Création 2019

  • Texte et mise en scène Thissa d'Avila Bensalah (Cie De(s)amrce(s))
  • Visuel Escape Game © Valérie Pujol

Carte blanche aux Passerelles, scène de Paris-Vallée de la Marne

 

Escape game – Pourquoi je n’ai pas porté plainte est une lettre fictive sous forme de concert dramatique adressée à Idir. Idir – qui signifie « vivant » en tamazight — est un lycéen rencontré par Thissa d’Avila Bensalah dans le cadre d’une intervention artistique en milieu scolaire. C’est lors de ces échanges sensibles qu’il évoque pour la première fois la violence dont il a été victime. Ces échanges prendront fin brutalement après qu’il ait proféré des menaces de mort à l’encontre de l’artiste.

Refusant la rupture définitive, Thissa d’Avila Bensalah choisit de faire théâtre pour réinstaurer un éventuel « dialogue ». Le théâtre, lieu nécessaire de reconnexion, offre alors une parole salvatrice mise en musique, à la frontière d’un « oratorio profane » sur l’état de notre jeunesse, sur la résistance et le désarroi de notre système éducatif ou judiciaire lorsqu’il il est confronté aux violences patriarcales. Escape Game comme pour transformer une « expérience-bourrasque » en rhapsodie.

 

 

Voisins de scènes : le Théâtre de Chelles et les Passerelles, scène de Paris-Vallée de la Marne s’accordent une carte blanche respective pour présenter les compagnies associées aux deux théâtres
> Spectacle en représentation le vendredi 18 et le samedi 19 janvier aux Passerelles à Pontault-Combault <

Mentions

Conception, mise en scène & jeu Thissa d’Avila Bensalah Création musicale et interprétation Gisèle Pape et La Louise
Scénographie Marius Strasser et Thissa d’Avila Bensalah Univers graphique oeuvres peintes – décors Camille Sauvage
Création vidéo Julien Marrant
Complicités artistiques Fanny Touron, Ysmahane Yaqini et Camille Sauvage…
Costumes Marta Rossi
Régie son Thomas Boizet
Régie générale & vidéo en cours
Administration Angela de Vincenzo
Production Compagnie De(s)amorce(s)
Coproduction Les Passerelles, Scène de Paris Vallée de la Marne
Avec le soutien et l’aide à la résidence du Colombier à Magnanville, du Collectif 12 à Mantes-la-Jolie, du Théâtre Louis Jouvet – Scène conventionnée des Ardennes à Rethel
Photographie @Valérie Pujol

  • Je réserve
  • 1h | Tarif C : //8€
  • Mar 22 Janvier20h30
    Auditorium