Layla

Je suis au fond du monde

  • Mise en scène Jérémie Scheidler
  • Avec Boutaïna el Fekkak

Distribution

  • Écriture et dramaturgie Arnaud Maïsetti & Jérémie Scheidler
  • Avec la collaboration de Boutaïna el Fekkak
  • Layla-Théâtre de Chelles©M. Leblou
  • « Dans son voyage qui l’a conduit à Paris qu’elle découvre pour la première fois, chaque pas est une aventure, chaque rencontre surgit comme décisive dans cette naissance qui s’impose à elle. »

    Arnaud Maïsetti & Jérémie Scheidler

Partir. Un matin, prendre la route. Elle n’a pas vingt ans, elle sort de chez elle. Elle ne dit rien à ses parents. Au hasard, elle prend un train. Ce n’est pas une fuite. Un départ peut-être, mais sans but. Les médecins parleront plus tard de voyage pathologique, poseront des diagnostics, proposeront des traitements. Elle, dira simplement que pour la première fois, elle se savait vivante. Écrire cette traversée, cet affrontement au monde embrassé entièrement et cette plongée dans la ville hostile et en soi-même, c’est retrouver la voix qui nous a été confiée, et c’est vouloir la libérer de nouveau.

Fruit des entretiens réalisés avec une amie algérienne il y a huit ans par l’auteur dramaturge Jérémie Scheidler, Layla est un moment de vie, une parole fulgurante, une bouffée délirante. Cette amie, Layla, dont un pan de vie nous est livré, interprétée par l’intense Boutaïna El Fekkak, met toute son énergie, jusqu’à la folie, dans un geste d’arrachement aux assignations identitaires et cherche sa liberté dans le départ, constant, et dans la marche.

Mentions

Regard Extérieur Dieudonné Niangouna
Musique Jean-Kristoff Camps
Lumières Jean-Gabriel Valot”
Vidéographie Jérémie Scheidler
Espace & costumes Magali Murbach

Ce projet s’est inscrit dans le cadre d’un compagnonnage – dispositif DGCA – avec
Dieudonné Niangouna, compagnie Les Bruits de la rue
Avec le soutien  de la Colline – théatre national, des Rencontres à l’échelle / Bancs publics, du Studio-Théatre d’Alfortville – Studio des Arts Numériques, du Théâtre de Vanves – scène conventionnée, de la Villette – Résidence d’artistes 2016, du Vivat – Scène conventionnée
Remerciements Marie Charlotte Biais, Caroline Guiela Nguyen, David Geselson, l’Odéon – Théâtre de l’Europe et aussi Dominique Répécaud
Le texte de LAYLA – à présent je suis au fond du monde est publié aux éditions esse que éditions

Photo © M. Leblou

  • Je réserve
  • 1h10 | Tarif B : 8/12/16€
  • Mar 13 Mars14h30 · 20h30
    Auditorium