Et le coq chanta…

Les Passions / Jean-Sébastien Bach

  • Conception et adaptation Alexandra Lacroix et François Rougier
  • Mise en scène Alexandra Lacroix
  • Direction musicale Christophe Grapperon

Distribution

  • Scénographie Alexandra Lacroix, Mathieu Lorry-Dupuy
  • Lumières Anne Vaglio
  • Costumes Céline Perrigon
  • Travail corporel Francesca Bonato, Nicolas Hubert, Natalia Jaime Cortez, Sylvain Riéjou
  • Chanteurs et musiciens Aurore Bucher (soprano), Théophile Alexandre (alto), François Rougier (ténor), Mathieu Dubroca (baryton), Matthieu Lécroart (baryton basse), Julie Dumas (comédienne), Simon Pitaqaj (comédien), Sharman Plesner (violon), Jon Olaberria (hautbois), Patrick Oliva (violon et alto), Alice Coquart (violoncelle), Camille Delaforge (clavecin et orgue), François Leyrit (contrebasse)
  • dîner
  • amour
  • Et le coq chanta… photo de répétition repas
  • juan_de_joanes_la_cene_avec_marie_madeleine
  • « Il serait difficile de trouver une représentation du visage du Christ, dans la peinture ou la sculpture des derniers siècles tout du moins, exprimant la puissance de la conception de Bach. »

    W.H. Scheide

Les Passions, très en vogue dans l’Allemagne de l’époque baroque, combinent airs, chorals et récitatifs à partir des récits des évangélistes ; celles de J.-S. Bach constituent des chefs-d’œuvre de ce genre musical. La compagnie Manque Pas d’Airs leur redonne leur dimension théâtrale, en prenant comme fil rouge le thème de la trahison.

Dans une mise en scène inspirée de l’iconographie religieuse, ils sont treize à table, insérés dans une dramaturgie plus proche de l’opéra que de l’oratorio : six instrumentistes, de fins chambristes venus de différents pays, cinq chanteurs solistes, qui restituent en allemand chanté les nuances du contrepoint comme l’émotion des chorals, et deux comédiens qui portent les récitatifs en français. Immergés dans une musique à l’expressivité saisissante, les spectateurs naviguent d’une passion à l’autre, explorant l’humanité des personnages (Judas, Pierre, Pilate), dont la présence charnelle n’est jamais niée.

Mentions

Production Compagnie Manque pas d’airs

Coproduction: Les 2 scènes – Scène nationale de Besançon

En partenariat avec Le Centre des bords de Marne – Le Perreux-sur-Marne.

Avec l’aide d’Arcadi Île-de-France/Dispositif d’accompagnements.

Avec l’aide au projet du Ministère de la culture et de la communication, DRAC Île-de-France

 Avec le soutien de la Fondation Orange, de la SPEDIDAM et de l’ADAMI.

Coréalisation Athénée-Théâtre Louis Jouvet

Remerciements : l’Odéon – Théâtre de l’Europe, Le Carreau du Temple, l’ARCAL, Théâtre Jean Vilar de l’Île-Saint-Denis.

arcadi.logo.officiel.5cm - copie fondation_fr_quadri petit

Adami_Logo

logo_spedidam

 

Visuel : Juan de Juanes, La Cène avec Marie-Madeleine

crédit photo : Marine Dillard

  • 1h50 | Tarif A : 16//24€
  • Ven 19 Décembre20h30
    Grande salle