FERMETURE ESTIVALE |

Du dimanche 14 juillet au jeudi 29 août (inclus). La billetterie en ligne reste ouverte.

 

  • Laurent Mignard Duke Orchestra LMDO_LM-Duke-V03_Pascal Bouclier
  • Nicolle Rochelle Palace_Pascal Bouclier
  • LMDO_by_Pascal_Bouclier_DSC2735quatere
  • LMDO_Provins_PascalBouclier
  • LMDO_rythmique_Nicolle_ROCHELLE_by_Francis_Pearron_IMG_8142
Dimanche 10 Novembre
  • Grande salle, 17h
  • Tarif A : 16/18/24€
  • Durée : 2h
  • Direction Laurent Mignard
  • Voix, danse Nicolle Rochelle (invitée)
  • Saxophone alto, clarinette Didier Desbois, Aurélie Tropez
  • Saxophone ténor, clarinette, flûte Fred Couderc
  • Saxophone ténor, flûte Carl Schlosser
  • Saxophone baryton, clarinette Philippe Chagne
  • Trompette Claude Egea, Sylvain Gontard, Jérôme Etcheberry, Richard Blanchet
  • Trombone Fidel Fourneyron, Michaël Ballue, Jerry Edwards
  • Piano Philippe Milanta
  • Contrebasse Bruno Rousselet
  • Batterie Julie Saury

Laurent Mignard Duke Orchestra est soutenu par les sociétés civiles Adami, Spedidam, et par la Maison du Duke. Albums disponibles sur le label Columbia/Sony Music.

© Photos : Pascal Bouclier, Francis Pearron

  • « D’un même élan, Duke Ellington est ici fêté et rendu dans toute sa modernité classique. »

    Le Monde
  • « Ce grand orchestre représente assurément un des fleurons du jazz dans ce pays. Tout d’abord parce que les arrangements de Laurent Mignard font revivre avec suavité la touche ellingtonienne sans pour autant sombrer dans l’imitation aussi désespérément impossible que vaine. Ensuite parce que l’exécution des pièces choisies témoigne d’une rigueur et d’un goût aussi exigeants qu’impeccables. »

    Classica
  • « Et cela continue ainsi, soyeux, somptueux, jusqu’à la fin. »

    Jazz News Magazine

Véritable « peintre sonore », Duke Ellington mêlait l’esprit du blues à l’invention orchestrale la plus raffinée. Son œuvre constitue l’un des plus exceptionnels héritages musicaux du XXe siècle.

Trompettiste, compositeur, arrangeur et chef d’orchestre, Laurent Mignard dédie exclusivement le Duke Orchestra, qu’il dirige depuis dix ans, à l’interprétation d’œuvres de Duke Ellington. Il s’est ainsi lancé dans la transcription de plus d’une centaine de titres : grands standards incontournables, chansons françaises (La belle vie, Je ne regrette rien, …) et inédits. Invitée vedette, l’irrésistible chanteuse américaine Nicolle Rochelle associe la beauté de sa voix et ses facéties à la richesse sonore et aux emballements rythmiques des exceptionnels solistes rassemblés dans cet orchestre. Avec cette cérémonie menée en complicité totale avec le public, Duke Ellington renaît.

 

 

Concert programmé dans le cadre de la troisième édition du festival Jazz en Chantereine, du 6 au 16 novembre 2013, sous l’impulsion de la communauté d’agglomération Marne et Chantereine, en complicité avec l’Ecoutille à Courtry, le Théâtre de Chelles, les Cuizines, et les Variétés de Vaires-sur-Marne.

Laurent Mignard Duke Orchestra est soutenu par les sociétés civiles Adami, Spedidam, et par la Maison du Duke. Albums disponibles sur le label Columbia/Sony Music.

© Photos : Pascal Bouclier, Francis Pearron