Lucrèce Borgia

  • De Victor Hugo
  • Mise en scène Jean-Louis Benoit

Distribution

  • Avec Nathalie Richard, Fabien Orcier, Martin Loizillon, Thierry Bosc, Anthony Audoux, Maxime Taffanel, Jonathan Moussali, Laurent Delvert, Alexandre Jazédé, Ninon Brétécher
  • Assistant à la mise en scène Laurent Delvert
  • Scénographie Jean Haas
  • Eclairages David Debrinay
  • Costumes Marie Sartoux
  • Son Madame Miniature
  • Bartolomeo_Veneto_001 - copie pr site
  • nathalie richard DR
  • Lucr+¿ce Borgia AB 11 - Crédit Antoine Benoit
  • Lucr+¿ce Borgia AB 15 - Crédit Antoine Benoit
  • « Prenez la difformité morale la plus hideuse, la plus repoussante, la plus complète ; placez-la là où elle ressort le mieux, dans le cœur d’une femme, avec toutes les conditions de beauté physique et de la grandeur royale, qui donnent de la saillie au crime, et maintenant mêlez à toute cette difformité morale un sentiment pur, le plus pur que la femme puisse éprouver, le sentiment maternel (…) la maternité purifiant la difformité morale, voilà Lucrèce Borgia. »

    Victor Hugo

Gennaro, soldat ignorant qui sont ses parents, rencontre à Venise la célèbre et puissante Lucrèce Borgia, épouse d’Alphonse d’Este, duc de Ferrare, qui semble vouloir le séduire. Il en tombe amoureux sans connaître son identité, mais se retourne contre elle lorsque ses camarades la lui révèlent. Alors qu’il va mourir empoisonné, Lucrèce Borgia, impuissante à le sauver, lui apprend qu’elle est sa mère.

Inspiré de la vie de Lucrèce Borgia, fille naturelle du cardinal espagnol Rodrigo Borgia, réputée pour ses mœurs dissolues et protectrice des arts, ce drame en prose de Victor Hugo a rencontré un énorme succès lors de sa création en 1833. Construit en trois actes clairs, courts, haletants, il mêle la fête et le drame, le grotesque et la mort, et fait du personnage de Lucrèce Borgia non pas un monstre mais une femme qui lutte contre un secret qu’elle ne peut révéler. C’est Jean-Louis Benoit, ancien directeur du Théâtre de la Criée à Marseille, qui le met en scène, offrant le rôle-titre à Nathalie Richard, comédienne de théâtre et de cinéma.

Mentions

Coproduction : La compagnie de Jean-Louis Benoit ; Les Théâtres de la Ville de Luxembourg ; Célestins – Théâtre de Lyon ; Le Théâtre de la Commune – CDN d’Aubervilliers

Avec la participation artistique du Jeune Théâtre National, et le soutien de La Maison Louis Jouvet / ENSAD (École Nationale Supérieur d’Art Dramatique de Montpellier)

La compagnie de Jean-Louis Benoit est subventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication

 

Visuel : Bartolomeo Veneto, Portrait de femme (traditionnellement considéré comme représentant Lucrèce Borgia) ;  © Photo : DR / Antoine Benoit

  • 2h15 | Tarif A : 16//24€
  • Mar 11 Mars20h30
    Grande salle